SPORT – Grand prix de Monaco : le Baron voit rouge

Posted on 23 mai 2012

0



Avec seulement deux points au compteur, Michael Schumacher réalise sa pire saison de Formule 1. Une contre performance à Monaco le pousserait vers la sortie et laisserait un goût amer à sa carrière remarquable.

Monaco accueille dimanche le 70e grand prix de Formule 1 de son histoire. Avec cinq victoires à son actif sur ce circuit, Michael Schumacher reste le maître incontesté des lieux. L’évocation de son seul nom force toujours au respect, mais ne fait aujourd’hui plus figure d’épouvantail de la piste. À 43 ans passés, « Schumi » pointe à une décevante 18e place et n’a engrangé que deux maigres points en cinq courses. Qui plus est en finissant à deux reprises en dixième position.

Certes, le pilote allemand n’a pas été aidé par sa Mercedes et a dû abandonner à deux reprises après un souci de boîte de vitesse et de roue mal serrée. Mais deux autres abandons sont imputables à des accrochages suite à des erreurs de pilotage, inhabituelles de sa part. « Sa saison est complètement erratique. On le sent capable de renouer avec une ou deux victoires et lors du grand prix suivant il peut faire une connerie de débutant ! estime Patrick Grivaz, journaliste au Services des sports de France Inter. On ne peut pas dire qu’il soit fini mais il souffre d’avoir perdu l’autorité dont il jouissait il y a encore quelques années. Je le sens capable d’un coup d’éclat ce week-end ». Mais le spécialiste précise tout de même que « ce sera dur, vu la rétrogradation de cinq places sur la grille de départ qui le pénalise d’emblée ». Une sanction infligée suite à l’accrochage avec Bruno Senna lors du précédent grand prix d’Espagne.

Vers une sortie de piste

« Schumi » reste incontestablement le meilleur pilote de tous les temps. Il affiche un palmarès éblouissant avec sept titres de champion du monde, près d’une centaine de victoires en grand prix et un record avec 68 pôles position. Vingt années pour graver sa légende dans le marbre. Le Baron Rouge compte bien sur Monaco, un circuit qu’il apprécie particulièrement, pour lancer sa saison : « Après un début poussif, je dois donner le plus de moi-même lors de cette course si spéciale. Je suis assez confiant et pense que l’on va être plutôt bon ce week-end grâce au super travail de l’équipe ».

Au volant de sa Mercedes, Michael Schumacher ne bénéficie certainement pas d’un bolide aussi performant que la Ferrari avec laquelle il inscrit son nom dans l’histoire du sport automobile. Le vice-président de l’écurie allemande, Norbert Haug, esquive les questions sur les contre-performances de son égérie et préfère saluer les résultats de son autre poulain, le jeune Nico Rosberg, 7e au général : « Notre voiture est plus performante que l’année dernière. Lors des trois dernières courses, Nico a engrangé 41 points et monte clairement en puissance ». Et assure qu’à «  Monaco, plus que sur tout autre circuit, le pilote peut réellement faire la différence, surtout sur un seul tour lancé lors des qualifications. Nico et Michael ont de bonnes sensations pour ce circuit et au cours des dernières années ils ont démontré qu’ils savent maîtriser ».

En privé, pourtant, courent les premières rumeurs sur une éventuelle succession du maître. Celle-ci pourrait survenir avant la fin de la saison si ses résultats restaient décevants. Après un passage en DTM avec Mercedes, l’Écossais Paul di Resta a fait le grand saut en 2011 dans l’écurie de F1 Force India, elle-même motorisée par Mercedes. Le jeune de 26 ans semble ainsi avoir les faveurs des dirigeants allemands. « Schumi » pourrait voir son avenir se jouer dimanche à Monaco. Plus qu’un défi, l’Allemand aura à cœur de prouver à ses détracteurs que le « papi du circuit » n’a en rien perdu de sa combativité.

David COURBET – 23 mai 2012

Publicités
Posted in: Article, CELSA, Sport