POLITIQUE – Kabila rencontre Zuma

Posted on 20 novembre 2011

0



Du 27 au 30 octobre dernier s’est tenue à Pretoria la Sixième Session de la Grande Commission Mixte entre la République d’Afrique du Sud et la République Démocratique du Congo. Les Présidents Kabila et Zuma ont discuté de la coopération entre les deux pays et du besoin de resserrer leurs liens. L’équipe du petitjournal.com y était.

Une délégation congolaise, composée de douze ministres issus de différents ministères ainsi que de Hauts-Fonctionnaires, s’est déplacée pour participer à ce sommet en compagnie de leurs homologues sud-africains.

Image001

Conférence de presse entre les présidents congolais Joseph Kabila et sud-africain Jacob Zuma (crédit photo D. Courbet)

Les deux chefs d’Etat ont ensuite finalisé les travaux réalisés par leurs délégations respectives. Jacob Zuma a en premier lieu tenu à remercier chaleureusement le Président Joseph Kabila pour sa venue mais aussi pour le travail effectué par celui-ci à la tête de la SADC  (Communauté de développement de l’Afrique australe). La précédente Session avait permis de signer plus d’une trentaine de projets bilatéraux de coopération entre les deux pays. Il était donc question d’évaluer les progrès réalisés depuis l’année passée.

Une coopération plus poussée entre les deux pays

Les deux pays ont déjà entamé une coopération pour la réforme du secteur de la sécurité, le renforcement des institutions ainsi que le développement des infrastructures. Le chef d’Etat congolais a déclaré être satisfait du chemin parcouru, notamment en matière de défense, dans les affaires publiques ou encore les douanes. « Concernant le domaine énergétique, un contrat de partenariat avec l’entreprise sud-africaine Eskom a été conclu et permettra l’approvisionnement de plus de 150 méga Watt d’électricité dont pourra profiter notre pays » proclame le chef d’Etat congolais. Quant au Président Zuma, il souligne l’importance du rapprochement entre les deux Etats à l’approche de la Coupe du Monde de football qui doit servir de vitrine pour toute l’Afrique. Il s’agit de travailler conjointement. « Les retombées seront bénéfiques pour tout le continent. La compétition doit nous aider à sortir des préjugés habituels que l’on nous impute en nous permettant de montrer toutes nos capacités et notre sérieux » affirme-t-il.

Et les Congolais dans tout ça ?

Image002Joseph Kabila, président de la RDC (photo D. Courbet)

Si la rencontre a été cordiale, elle laisse derrière elle de nombreuses questions sans réponses. Le Congo est en guerre depuis plusieurs années. Le gouvernement ten te en vain de mettre fin à la rébellion soulevée par les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). Les troupes onusiennes de la MONUC occupent toujours le terrain avec pour objectif de ramener la paix, notamment dans la région du Kivu, à l’est du pays. Le Président Kabila s’est voulu très confiant à cet égard, et ce malgré les déplacements de population massifs. Il a réitéré sa promesse de 2001 de ramener le calme dans le pays, mais sans s’épancher plus sur le sujet. On peut également regretter qu’aucun mot n’ait été dit à propos de l’importante communauté congolaise basée en Afrique du Sud (plus de 120.000 personnes) et ses aspirations. « C’est malheureux de voir qu’ils n’ont pas traité du sujet des Congolais vivant ici qui, bien souvent, sont venus se réfugier pour des raisons politiques, ou économiques. Que pouvons-nous attendre de la part de Zuma ? » déplore Chris, un ressortissant congolais. Tant de sujets qui, pourquoi pas, pourraient être éludés lors de la Septième Session. Ou pas…


David Courbet – (www.lepetitjournal.com/johannesbourg) – lundi 2 novembre 2009 

Publicités
Tagué: , , ,