Jazz à Jo’!

Posted on 20 novembre 2011

0



Dimanche 6 septembre 2009, plus de 8.000 personnes se sont donné rendez-vous à Zoo Lake pour assister au festival international annuel de jazz qui se tient à Johannesbourg. Pas moins de 8 groupes différents se sont succédés tout au long de la journée, issus d’Inde, du Brésil ou encore du Sénégal 

Dans une ambiance conviviale, petits et grands ont partagé leur ferveur en savourant les délicieuses mélodies des différents groupes de musiques issus des quatre coins de la planète. Le parc immense de Zoo Lake, avec son herbe encore sèche, a permis l’organisation de cet événement dans d’excellentes conditions. Fouillés à l’entrée pour des raisons de sécurité, les spectateurs pouvaient ensuite, 8 heures durant, s’adonner aux plaisirs d’Apollon. Tout avait été pensé pour leur confort.

 Un événement incontournable

« Jazz on the Lake » est un événement phare à Johannesbourg, se tenant depuis des années le premier dimanche de septembre et marquant ainsi le début du printemps. Cette année ce ne sont pas moins de 8 groupes différents qui se sont succédés tout au long de la journée pour transmette leur joie et leur bonne humeur au public. Issus d’Inde, du Brésil ou encore du Sénégal (et son fameux groupe « Omar Pene &Le Super Diamano »), ils ont pu apporter la touche musicale particulière à leur culture. Pour les groupes locaux cette scène constitue une réelle plateforme pour se faire connaître.

Image002

Nomahlubi Simamane attend l’édition 2010 avec impatience (photo D. Courbet)

 Des mois de préparation pour une journée de fête


Bien entendu, réunir plusieurs milliers de personnes requiert une organisation stricte. Trois mois ont été nécessaires pour préparer le festival. Madame Nomahlubi Simamane est l’une des douze coordinatrices en charge de toute cette programmation. Un point d’honneur a été mis sur la sécurité. Pas moins de 500 personnes étaient en charge de sécuriser les lieux, incluant des officiers de police, des pompiers et une assistance médicale en cas d’urgence ! L’un des aspects les plus délicats fut la difficulté à barrer les routes des alentours du parc une journée durant, afin d’éviter un encombrement abusif de véhicules, le tout après concertation avec les riverains. Au final, Nomahlubi Simamane se félicite de la réussite complète de cette journée et se réjouit par avance de l’édition 2010 de « Jazz on the Lake ». Elle trouve aussi encourageant que cet événement ait attiré différentes couches de la population sud-africaine : « On va de l’avant ! ». Bien que l’on puisse regretter que la population blanche ne se soit pas plus mêlée au spectacle : 90% des spectateurs étaient noirs…


David Courbet – lepetitjournal.com/johannesbourg – mercredi 9 septembre 2009

Publicités
Tagué: , ,